Votre navigateur est obsolète !

Pour une expériencenet et une sécurité optimale, mettez à jour votre navigateur. Mettre à jour maintenant

×

Candice Nguyen

Consultante en Communication éditoriale & Digital Media

+10 ANS D'EXPÉRIENCE
BRAND CONTENT | WEBMARKETING | PRINT | SOCIAL MEDIA | 360°
STRATÉGIE • CONCEPTION • DIRECTION DE PROJET
DOUBLE EXPERTISE ÉDITORIALE & DIGITALE
AGENCES, MEDIAS, ENTREPRISES, ARTS, MUSIQUE, CINÉMA, E-COMMERCE
Candice Nguyen
36 ans
Marseille France
Situation professionnelle
Consultante
En recherche active
Présentation
– POLYVALENCE & EXPERTISE –
De l'élaboration des stratégies de communication et de contenu, à la direction de projet, aux pans plus techniques liés à
la création de sites internet ou de magazines imprimés, je vous accompagne selon vos objectifs et besoins.

– CRÉATIVITÉ & EFFICACITÉ –
Curieuse, organisée, exigeante, entreprenante, créative et souriante, je suis reconnue pour mes capacités d’adaptabilité,
de coordinatrice et de prise rapide de décision avec un œil rivé sur les résultats afin de favoriser la qualité et la rentabilité des projets.

– MINUTIE & OBJECTIFS –
Mon sens du détail n'empêchant pas ma capacité à prendre du recul pour une vision claire et globale des projets,
j'aime participer au développement de nouvelles idées et à la concrétisation de nouveaux challenges.

Quelques réalisations ici : candicenguyen.com/cv/portfolios
Site perso (écriture / photo) : candice-nguyen.com
candice nguyen www.candice-nguyen.com
{ traverses 10 }
19 oct. 2018
  « J’écorche mes plaies avec les extrémités de ton silence … et la tempête et je meurs pour que les mots trônent dans tes mains » Mahmoud Darwich, S’envolent les colombes   Nos pensées sont comme des nuages. Jamais elles ne se fixent mais lentement et imperceptiblement changent de …
{ traverses 9 }
13 oct. 2018
  à v. Ghazal Shakeri – Man O To Des voix murmurent au creux de la nuit. Elles se racontent les vies depuis le temps manquées. Chaque mot est pesé, jaugé, avant de pouvoir rejoindre la fumée bleue des confidences. Un rire parfois, quelques éclairs dans les yeux. Le silence …
{ traverses 8 }
26 sept. 2018
  Au bout de sa langue Il cache des paysages — L’étranger. — Horimoto Gin Stevie Wonder – Pastime Paradise  They’ve been spending most their lives Living in a pastime paradise They’ve been wasting most their lives Glorifying days long gone behind They’ve been wasting most their days In remembrance …
{ traverses 7 }
23 sept. 2018
  Lianne La Havas – Say a little prayer (Live @ Studio Brussel)   odeurs : terre mouillée après la pluie l’odeur de la pluie en ville herbe fraîchement coupée chèvrefeuille (le souvenir de) iode marin lichen parois toundra orange cannelle confiture de fruits rouges en train de se faire …
{ traverses 6 }
19 sept. 2018
  Mozart l’Egyptien – Dhikr / Requiem / Golgotha (After the « Introitus » from Mozart’s « Requiem in D Minor, K. 626)   un marque-page sur les jours à fleur de falaise plongeant dans la mer le fragile équilibre de la réconciliation des craquements partout se font entendre des aboiements des cris …
{ traverses 5 }
16 sept. 2018
  Nick Cave & Warren Ellis – Song for Jesse   arrivé au bout du chemin le regard qui se modifie il n’y a plus de réponses parce que plus de questions que les embruns à ton visage et la lumière en pleine nuit       *     …
{ traverses 4 }
12 sept. 2018
  Orso Jesenska – Et nous encore vivants     De temps en temps il vient quelques promeneurs de hasard, parachutés là où il n’existe guère plus de chemin. Entre les herbes folles dressées ils s’approchent et tournent tout autour des sémaphores abandonnés. Il n’y a plus de porte, seulement …
{ traverses 3 }
10 sept. 2018
  Donny Hathaway – A Song For You     quand la nuit tombe que les murs fissurent elle me dit : je veux que l’histoire se termine sur un visage       *     * *       s’estompe l’heure du jour où les derniers désirs …
{ traverses 2 }
08 sept. 2018
15h42, heure anesthésiée une mouche en train de jouer         qui n’a jamais crié dans l’antichambre de sa vie l’impossible logé au fond de la gorge         dans les courbes du temps le souvenir de toi qui refait surface comme traversant des siècles de …
{ traverses 1 }
07 sept. 2018
© frédéric chabot Je voudrais une langue dénudée de tous mots, pas un langage non, une langue qui tentant de nommer ce qui l’environne et l’enveloppe, prononcerait des choses qui ne sont pas des mots — chargés de trop d’histoire déjà pour que nos vécus y fassent correspondre les mêmes …
toujours en vie — et combien | & conversations avec frédéric chabot
07 sept. 2018
  The Arrows – We have love (we may not have a decent home to call our own…)   _l’hiver dernier, je rencontrai frédéric arthur chabot à montréal. frédéric dont nous avions publié le travail dans PLATEFORM Magazine (dans le n°3 de février 2009 puis dans le n°35 oct. 2011 …
l’hiver au cœur
07 janv. 2018
  Échancrure : un peu de chair écrite et déchirée. — Toi,             demi-nue sur la page de buée, l’hiver au cœur. —Jean-Michel MAULPOIX   Chance The Rapper – Good Enough   _l’extrait ci-dessous d’un exotisme pur et formidablement enthousiasmant (et à la fois d’une banalité …
l’assassin du mime était muet (Usine de Films Amateurs de Michel Gondry) #video
11 oct. 2017
_un retour à Montréal en grandes pompes après quelques jours passés à Brooklyn qui m’ont laissée bien songeuse… (envie de ci, envie de ça, envie de reprendre une formation, reparticipé à la loterie pour la green card etc.) puisque j’ai pu filmer mon premier court-métrage loufoque pour le projet de …
je suis.
27 sept. 2017
A Silver Mount Zion – Broken Chord Can Sing a Little . . . . Perfide voile humide s’immisce s’immisce. Beau en dehors, ravagée en dedans. Emil qui dit : le réel me donne de l’asthme et moi une mauvaise nuit. j’ai dormi me suis réveillée me suis rendormie, combien …
une heure du matin | Combien avons-nous dormi ? Upernavik (Groenland) #video
25 sept. 2017
_extrait du carnet de notes de là-haut, daté d’août 2015 ; Upernavik, Groenland :   72°47′13″N 56°8′50″W     Dimanche 16 août. Upernavik. Réveillée 11h. Beau ciel bleu et sentinelles éloignées sur la ligne d’horizon. Je lis quelques textes de mh sur la mort — la sienne à venir, point …
fragments du maintenant (comité invisible)
19 mai 2017
« Il n’y a de véritablement politique que ce qui surgit de la vie et fait d’elle une réalité déterminée, orientée.   [imagine ici un gros scratch qui couperait les images du mépris qui te viennent alors en pleine face à l’écoute de ces quelques notes de musique — et revenons …
LOIN D’AILLEURS, Vente aux enchères d’œuvres au profit des réfugiés #PLATEFORM #EVENT #SOLIDARITÉ
15 mai 2017
– mise à jour : mardi 20 juin 2017 – LOIN D’AILLEURS, Vente aux enchères d’œuvres photographiques au profit des réfugiés, un évènement en partenariat avec PLATEFORM magazine, A12 Photo Numérique et La Bellevilloise. Tous les jours nous sommes pris dans un flux d’images, et dans ce flux quotidien, les …
de l’incertitude d’avril à l’hiver : ce qui mérite vie
25 avr. 2017
« Sur cette terre, il y a ce qui mérite vie : l’incertitude d’avril, l’odeur du pain à l’aube, les opinions d’une femme sur les hommes, les écrits d’Eschyle, les prémices de l’amour, l’herbe sur les pierres, les mères se tenant debout sur un filet de flûte, et la peur …
23 décembre, 08h23
24 avr. 2017
passages
17 févr. 2017
« La main qui danse vaut mieux qu’un corps qui pleure et les étoiles ne savent rien de nos malheurs. La vie parfois s’installe où l’on n’est plus. » Francis Royo, Arrache-corps 5 _il y a des jours comme ça avec le cœur très serré on ne sait pas bien …
au pays des lichens et des baleines : lecture par Eric Schulthess de mes Carnets du froid #audio
13 janv. 2017
    _putain quel plaisir insoupçonné et très (très) grand d’entendre mes mots lus ainsi. c’est aussi que j’imagine depuis le départ pour ce projet consacré à la quête de lumière — que j’ai décidé, pour je ne sais plus bien quelle raison (mais en faut-il une ?), qu’il se …
fireworks
07 déc. 2016
Evgueni & Sacha Galperine – Fireworks _démesure est mon nom le temps éclaté les nuits sans sommeil les mille chantiers commencés et à venir il faudrait quatre ou cinq vies pour pouvoir bien faire les choses. pas dit en venir à bout juste bien les faire dans le temps où …
03 décembre, 16h55
03 déc. 2016
  _ce sont les variations de lumière que j’allais prendre une fois encore en photo ce soir et puis s’est invité le vol des étourneaux (un bruissement sec et rapide au moment-même où j’appuyai sur le déclencheur) Pain-Noir- Pain Noir (le Soir)  
01 décembre, 17h43
01 déc. 2016
Christine Ott – Disaster (Only Silence Remains) _premier #pointlune de décembre, sa rondeur devinée visible (en cliquant) et la nuit devant toute _froid de gueux au-dehors, on a ressorti les robes pull, le gingembre le miel le citron et le thym (on pensera à délaisser le blanc et opter pour …
navigation entre Upernavik et Nuussuaq (Groenland) #video
29 nov. 2016
(c’est François Bon qui va être content. me voilà sur youtube.) avec une petite vidéo d’une navigation effectuée au Groenland dans la baie de Baffin entre Upernavik et Nuussuaq, petit village situé par latitude 74°Nord, 200 km au nord d’Upernavik où j’avais effectué ma résidence d’artiste de fin juillet à …
06 novembre, 21h17
06 nov. 2016
  _mistral de chien, barricadée dans ma tour avec le chauffage, le col qui remonte jusqu’au nez et… la fenêtre ouverte sur le #pointlune     _un peu plus tôt à la tombée du jour,     le retour du vol des étourneaux ou plutôt les débuts timides encore de …
03 novembre, 18h00
03 nov. 2016
Ry X – Only _tant qu’il nous reste la beauté du soir  
Moriarty : l’album Epiphany à découvrir en streaming !
01 nov. 2016
Moriarty – (…) C’est la Toussaint, quoi de mieux que de découvrir aujourd’hui l’album fantôme de la résurrection ? Et voilà, la chasse aux trésors mondiale du groupe Moriarty trouve son épilogue ! Les quatorze morceaux qui composent leur nouvel album « Epiphany » ont été exhumés depuis les quatre coins de …
nous écrirons nos noms avec la vapeur
11 oct. 2016
« La terre ne nous contient plus. Elle nous entasse dans le dernier passage. Nous ôtons nos membres pour passer. […] Où irons-nous après les dernières frontières ? Où s’envoleront les oiseaux après Le dernier ciel ? Où dormiront les plantes quand l’air sera épuisé ? Nous écrirons nos noms …
28 sept, 20h03
28 sept. 2016
_huit ans que je mate cette foutue vue tous les soirs hypnotisée qu’il est apaisant de vivre à hauteur de ciel